Anémie par carence en fer : diagnostic et suivi

Facebook
Twitter
LinkedIn

Le fer joue un rôle important dans notre organisme. Il a pour mission de stocker et de véhiculer l’oxygène vers les organes et les muscles par le biais des vaisseaux sanguins. Il est à l’origine de la couleur des globules rouges. Toute carence peut entraîner entre autres une grosse fatigue et une pâleur extrême. En dehors de ces symptômes, quelques examens médicaux permettent de la mettre en évidence.

D’où vient la carence en fer ?

Plusieurs situations peuvent être à l’origine d’une carence en fer, notamment :
– des menstruations très abondantes ;
– une grossesse ;
– des aliments pas assez diversifiés ou pauvres en fer ;
– des saignements dus à une hémorragie digestive ou intestinale.

Comment dépister une carence en fer ?

Le dépistage d’une carence en fer peut être réalisé dans un laboratoire d’analyse médicale. Plusieurs examens sont prescrits par le professionnel de santé afin d’obtenir un diagnostic sûr et précis.

La Numération de Formule Sanguine ou NFS

Cet examen médical permet de mesurer le volume de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes sanguines présents dans l’organisme du patient. Le médecin peut également évaluer son volume globulaire moyen ou VGM, sa teneur moyenne en hémoglobine ou TCMH et sa concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine ou CCMH. Quand l’anémie est due à une carence en fer, l’hémoglobine est basse avec un VGM bas et un CCMH bas, on dit que l’anémie est microcytaire hypochrome.

La ferritinémie

Le dosage de la ferritine permet aussi de mesurer la réserve de fer. Le prélèvement sanguin sera réalisé au pli du coude. Les valeurs de référence peuvent varier d’un laboratoire à un autre.
Un taux qui est faible par rapport à ces valeurs de référence permet de détecter une carence en fer.

Le suivi d’une carence en fer

Une fois le diagnostic posé , une supplémentation en fer est mise en place. Le suivi se fera par la surveillance régulière de l’évolution de la NFS et de la ferritine. Les réserves en fer sont les dernières à être corrigées.
Une recherche de la cause est primordiale pour empêcher la récidive et garantir l’efficacité de la prise en charge : des consultations de gastroentérologie et de gynécologie chez la femme doivent être réalisées.
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/anemie-carence-fer/symptomes-diagnostic
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/analyses-medicales/Fiche.aspx?doc=analyse-ferritine-sang
https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2011-11/rapport_devaluation_bilan_martial_carence_2011-11-09_17-21-31_723.pdf