Comment l’alimentation santé et la micronutrition peuvent nous protéger du soleil ? Voici quelques pistes :

Facebook
Twitter
LinkedIn


Panera Summer on Our Mind” by Kevin Garrison is licensed under CC BY-NC 4.0 
L’été est de retour, la saison des plages, piscines et terrasses s’annonce bien (enfin tant bien que mal avec les dernières journées nuageuses). Le soleil est au rendez vous (quand il peut), la chaleur par contre est bien là et les UV aussi.
Afin de profiter au mieux, sans abimer sa peau, il est nécessaire de se protéger : lunettes de soleil, écran solaire, chapeau, choix des horaires d’exposition…mais ce n’est pas tout.
Une alimentation santé riche en produits frais peut, en effet, aider à diminuer et à réparer les effets néfastes du soleil couplées à une hydratation optimale.  Une supplémentation en micronutriments peut aussi exalter les effets santé de notre saison estivale. Il s’agit de ce qu’on appelle des photoprotecteurs oraux. Il s’agit de produits qui agissent par leur effet antioxydant, par leur capacité réparatrice de l’ADN ou encore en réduisant l’immunodépression induite par l’exposition solaire [1].
 

  • Mettez de la couleur dans vos assiette ( Les caroténoïdes )

La β carotène  présente dans les carottes bien entendu, les épinards aussi, la lycopène présente dans les tomates aurait un effet antioxydant, procurerait une meilleure résistance aux UV, une protection membranaire et une réduction de la vulnérabilité à l’érythème solaire, et boosterait en plus l’immunité.
Un renforcement de l’apport alimentaire ou une supplémentassions sont parfaitement indiqués  en ce moment [1-3].
NB : opter pour des compléments qui contiennent de la lycopène plutôt que la carotène si vous êtes fumeurs.

  • Faites le plein de vitamines:
    • La vitamine E est un antioxydant par excellence, capable d’interrompre la propagation de la lipo-peroxydation, d’inhiber la synthèse des prostaglandines pro-inflammatoires et la voie des leucotriènes, son effet est couplés à celui de la vitamine C qui protège les antioxydants tels que la vitamine E et le glutathion et répare le tissu conjonctif. [1-3].
    • La vitamine B3 ou nicotinamide quant à elle réparerait les gènes altérés par les rayonnements solaires d’où prévention de la lucite. [1-3].
  • D’autres bonnes choses:
  • Et si on rajoutait de la bonne graisse à tous ça :
    • Les acides gras polyinsaturés oméga 3 ont aussi un effet photoprotecteur. On les retrouve dans l’huile de foie de morue, les huiles de poisson, des poissons gras comme la sardine, le saumon, et le maqueraux, les graines comme le lin et le colza.
    • D’autre part, l’huile de bourrache et, dans une moindre mesure, l’huile d’onagre permettent l’apport d’acide γ linolénique (Acide Gras Polyinsaturé le plus facilement détruit dans les membranes cellulaires), qui joue un rôle dans souplesse et l’hydratation de la peau (c’est un Acide Gras conditionnellement essentiel à partir de 40-50 ans, par déficit enzymatique). [1-3].

 
Article rédigé par
       Dr B. Belefquih
Médecin biologiste
Micronutrition-Microbiologie
 
Références

  1. Parrado C, Philips N, Gilaberte Y, Juarranz A and González S (2018) Oral Photoprotection: Effective Agents and Potential Candidates. Front. Med. 5:188. doi: 10.3389/fmed.2018.00188
  2. Boelsma E1, Hendriks HF, Roza L Nutritional skin care: health effects of micronutrients and fatty acids. Am J Clin Nutr 2001;73:853–64. Printed in USA. © 2001 American Society for Clinical Nutrition
  3. http://www.docteurpascaleminiou.com/pages/spiruline/nutrition-et-photoprotection.html