Diabète et Ramadan: Que faire pour un mois sacré sans risque pour la santé?

Facebook
Twitter
LinkedIn


Diabète et ramadan est une équation souvent difficile à résoudre. Quatrième des 5 piliers fondamentaux de l’Islam, le Ramadan est un rituel religieux pratiqué pendant le 9ème mois du calendrier musulman. C’est une période sacrée durant laquelle un musulman doit observer le jeûne du lever au coucher du soleil. Selon les percepts de l’Islam, une personne diabétique peut être exemptée de jeûne si cette pratique est susceptible de mettre en danger sa santé.

Diabète et Ramadan : quels sont les risques encourus?

Privé d’eau et de nourritures pendant plusieurs heures, l’organisme d’un patient diabétique est mis à rude épreuve. La perturbation de l’horaire du sommeil n’arrangera pas la situation. Des complications pourraient donc faire leur apparition :L’hypoglycémie, L’hyperglycémie, l’acidocétose diabétique, la déshydratation.

Comment pratiquer le ramadan en étant diabétique ?

  • Un à deux mois avant le Ramadan, il faudra consulter un professionnel de santé et établir un planning adapté à la situation.  Ce programme doit tenir compte de la santé du patient et inclure une surveillance étroite de sa glycémie ainsi qu’une médication appropriée.
  • Pendant le jeûne, le patient diabétique doit respecter une hygiène de vie saine c’est-à-dire:
    • s’alimenter à des heures régulières,
    • manger équilibré,
    • bannir le grignotage,
    • boire beaucoup d’eau
    • éviter les activités physiques intensives.
    • privilégier les aliments riches en glucides à absorption rapide à la rupture du jeûne
    • réserver ceux contenant des sucres lents pendant le Shour à l’aube.

SOURCES :
http://ceed-diabete.org/blog/diabete-et-jeune-une-pratique-pas-necessairement-incompatible/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4055312/
https://www.federationdesdiabetiques.org/information/alimentation-diabete/avis-medecin-ramadan