Je n’arrive pas à maigrir : trouver les causes par un bilan sanguin

Facebook
Twitter
LinkedIn

Malgré une alimentation saine et équilibrée et une activité physique régulière, certaines personnes n’arrivent pas à perdre leurs kilos en trop. Et si le problème venait des hormones ? Elles peuvent être à l’origine de la prise de poids et méritent d’être surveillées étroitement.

Le dosage des hormones par des prélèvements sanguins

Lorsque votre programme de remise en forme a échoué, il est temps de passer à la vitesse supérieure. L’objectif serait de doser les hormones responsables de la prise de poids pour pouvoir stimuler leur production et accélérer en même temps le métabolisme. Le bilan sanguin peut être prescrit par un diététicien nutritionniste et réalisé auprès d’un laboratoire d’analyse médicale.

Les hormones de la satiété

La leptine a pour mission de réguler les réserves de lipides de l’organisme tandis que la cholécystokinine ou CCK contrôle la vitesse de digestion. Lorsque ces deux hormones digestives sont au plus bas, aucun signal de satiété n’arrive au cerveau. Vous aurez donc tendance à manger plus que d’habitude et prendre du poids lentement mais surement.

Les hormones thyroïdiennes

Elles sont indispensables pour le bon fonctionnement de votre métabolisme. Un dysfonctionnement de la glande thyroïde pourrait entrainer le ralentissement de celui-ci. La perte de poids devient donc difficile. Un bilan thyroïdien c’est-à-dire les dosages de T3, de T4 et de TSH permet de détecter l’origine du problème et de rétablir l’équilibre.

La ghréline

Elle est considérée comme l’hormone de la faim et produite dans l’estomac lorsque l’heure de manger approche. Fabriquée en trop grande quantité, elle pourrait stimuler l’appétit et favoriser la tendance à l’obésité. Seule une prise de sang permet de doser son taux dans l’organisme.

L’insuline

Un excès d’insuline dans l’organisme est considéré comme dangereux pour la silhouette. En effet, elle va stocker les sucres que vous consommez dans les tissus adipeux sous forme de triglycérides. Sur le long terme, cette hormone va favoriser la prise de poids mais aussi l’apparition du diabète de type 2. Vous devez donc la surveiller étroitement pour limiter les effets secondaires liés à sa production excessive.
 
SOURCES :
https://www.passeportsante.net/perdre-du-poids-g160/fiche.aspx?doc=hormones-brule-graisse
https://toutpourmasante.fr/maigrir-rapidement-erreurs/#aliments-fibres