Les carences en vitamines : comment les détecter ?

Facebook
Twitter
LinkedIn

Les vitamines jouent des rôles essentiels dans l’organisme. Grâce à elles, le corps peut fonctionner normalement et rester en bonne santé. Il dispose de l’énergie dont il a besoin pour les activités quotidiennes. D’où viennent les vitamines et comment détecter une éventuelle carence ?

Les vitamines indispensables à l’organisme

Les vitamines essentielles au fonctionnement de l’organisme sont au nombre de 13. Les vitamines A, D, E et K sont dites liposolubles. Elles sont conservées dans les tissus adipeux.
Les vitamines C, E, K, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9 et B12 quant à elles sont solubles dans l’eau. Leur renouvellement quotidien est indispensable car elles sont éliminées régulièrement par l’urine. Seule la vitamine B12 est conservée dans le foie.
Etant donné que l’organisme ne peut ni fabriquer ni synthétiser certaines vitamines, seul un apport externe permet de compenser ses besoins journaliers. C’est pour cette raison qu’il faut avoir une alimentation variée et surtout équilibrée.

Déceler une carence en vitamines par une prise sanguine :

S’il est actuellement possible de mesurer les taux de toutes les vitamines surtout dans le sang,seuls quelques dosages, plus fiables et moins couteux sont fréquents dans la pratique. Ils s’agit du dosage des vitamines A, D, K, B1, B6, B9 et B12.
Ces dosages sont réalisés devant des signes évocateurs de carence, ou pour explorer certaines fonctions de l’organisme.
Exemples :

  • La vitamine B1 ou Thiamine : Elle stimule la mémoire et transforme les glucides en énergie au niveau de l’intestin grêle. Son déficit peut entraîner des troubles cardiaques, digestives et neurologiques.
  • La vitamine B9 ou acide folique : Elle joue plusieurs rôles dans l’organisme : fournir au cerveau les protéines dont il a besoin, fabriquer l’ADN, l’ARN et les globules rouges, synthétiser certains acides aminés et lutter contre les pathologies cardiovasculaires. Une carence en vitamines B9 peut provoquer une malformation congénitale, une anémie, une fausse couche ou encore des troubles neurologiques ou digestifs. Son dosage est donc fortement recommandé en cas de suspicion ainsi que chez les femmes enceintes.
  • La vitamine C : Cet élément aide l’organisme à assimiler le fer et à synthétiser le collagène. Elle contribue au renforcement du système immunitaire. C’est aussi un antioxydant efficace. Le surdosage de vitamine C est rare car étant hydrosoluble, l’excès est éliminé par les urines. Par contre, la carence est assez fréquente et peut provoquer un scorbut.
  • La vitamine D : Elle favorise la croissance osseuse et l’absorption du calcium au niveau de l’intestin grêle. Elle renforce également la défense immunitaire et les muscles. Son dosage est recommandé, dans les bilans pour osteoporose, ou dans le cadre de fatigue générale.

 
SOURCES :
https://www.doctissimo.fr/html/sante/analyses/sa_753_vitami_d3_.htm
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-anatomie-et-examens/2616157-dosage-vitamine-c-indication-interpretation-resultats/
https://www.mc.be/votre-sante/corps/prevention-au-quotidien/vitamines/carence_exces