L’examen parasitologique des selles

Facebook
Twitter
LinkedIn

Cet examen parasitologique des selles est prescrit si le patient présente des symptômes pouvant orienter vers une parasitose intestinale : douleur abdominale, diarrhée, émission de glaire ou de sang dans les selles.  Mais comment se déroule cette analyse médicale et comment interpréter les résultats ?

Qu’est-ce qu’un prélèvement parasitologique des selles ?

C’est un examen médical non invasif. Il permet de déceler la présence de parasites intestinaux ou de bactéries dans les selles. Le prélèvement de selles peut avoir lieu à la maison ou dans un laboratoire de biologie médicale.

Comment réussir le prélèvement ?

Pour que le prélèvement soit réussi, il faut : éviter certains médicaments 96 heures avant : pansements intestinaux, laxatifs, charbon végétal, huile de paraffine…
Pour l’examen parasitologique de selles, le médecin préconise 3 prélèvements espacés de 2 à trois jours.
Normalement, le patient doit prélever toutes les selles émises en une fois et les mettre à l’intérieur d’un pot stérile. Il est toutefois possible de ne recueillir que 20 à 40 grammes avec une spatule.
Si le prélèvement est effectué à la maison, le pot contenant les selles doit être apporté au laboratoire moins de deux heures après. Pour dépister les amibes, ce délai est réduit à 30 minutes au maximum. L’échantillon doit être conservé à température ambiante mais pas réfrigéré ni congelé.

Comment lire les résultats ?

Le laborantin examine l’échantillon de selles à l’œil nu et au microscope. En cas de résultat positif, il peut y déceler des agents parasitaires sous forme d’œufs, de larves, de kystes, de spores, de vers ou d’anneaux.
Parmi les parasites et les bactéries les plus fréquents, il y a les oxyures, le ténia ou vers solitaire, les ascaris, les helminthes, et les amibes.
 
SOURCES :
https://www.doctissimo.fr/html/sante/analyses/sa_739_ra_selles.htm
https://fr.wikipedia.org/wiki/Examen_parasitologique_des_selles