Tout connaitre sur le prélèvement vaginal

Facebook
Twitter
LinkedIn

Le prélèvement vaginal est un examen fréquemment prescrit par les gynécologues chez les femmes. Il est réalisé le plus souvent dans un laboratoire de biologie médicale. Indolore, sa réussite repose sur quelques conditions.

Qu’est-ce que le prélèvement vaginal ?

Cet examen gynécologique consiste à prélever des secrétions ou des cellules cervico-vaginales à l’aide d’un écouvillon afin de déceler une éventuelle infection ou une maladie sexuellement transmissible – MST.
Il permet de connaitre avec exactitude les germes responsables et mettre au point le traitement adéquat. Le prélèvement est réalisé à l’intérieur du vagin ou au niveau du col de l’utérus.

Pourquoi réaliser cet examen gynécologique ?

Le médecin traitant prescrit un prélèvement vaginal suite à l’apparition de quelques symptômes dont :

  • des pertes blanches anormales, abondantes ou malodorantes ;
  • des démangeaisons ou des brûlures lors de la miction ;
  • des saignements anormaux.

Certains germes comme la Chlamydia trachomatis, le Mycoplasme genitalium, le Candida albicans et les gonocoques ne provoquent des symptômes spécifiques qu’au bout d’un certain temps. Or, leur présence dans la flore vaginale peut être pathologique.

Comment réussir un prélèvement vaginal ?

Avant d’effectuer un prélèvement vaginal, quelques conditions sont requises :

  • pas de traitement local 48 heures avant l’examen gynécologique ;
  • pas de traitement antibiotique 2 semaines avant le prélèvement ;
  • pas de rapport sexuel 24 heures avant ;
  • pas de règles le jour J ;
  • faire une simple toilette extérieure avec de l’eau mais pas de savon le jour de l’examen.

Comment interpréter les résultats ?

Le laboratoire d’analyse médicale peut réaliser :

  • un examen cytologique pour détecter une éventuelle mycose vaginale ;
  • un examen microscopique pour mesurer l’importance de la flore de Doderlein et pour identifier les éventuels germes qui envahissent le vagin.

Après la mise en culture, le prélèvement vaginal va indiquer si le germe recherché est présent ou absent.
Un antibiogramme ou un antifongigramme pourra être réalisé pour orienter le schéma thérapeutique.
SOURCES :
https://sante.lefigaro.fr/sante/analyse/prelevements-vaginaux/comment-se-preparer
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/examens-medicaux-operations/Fiche.aspx?doc=examen-prelevement-genital