Quelles analyses pour dépister tôt le cancer ?

Facebook
Twitter
LinkedIn

Les professionnels de santé prescrivent des prises de sang lorsqu’ils souhaitent connaitre l’état de santé général de leurs patients. Ces analyses peuvent parfois révéler la présence de protéines produites en grande quantité dans l’organisme. Elles peuvent signaler l’existence d’une pathologie cancéreuse dans le corps.

Les différents biomarqueurs

Ils sont assez nombreux et sont associés à une seule ou plusieurs pathologies cancéreuses :

  • alpha-fœtoprotéine (AFP) pour le cancer du testicule ou de l’ovaire ;
  • antigène tumoral 125 (CA 125) pour le cancer de l’ovaire ;
  • antigène tumoral 15-3 (CA 15-3) pour le cancer du sein ;
  • antigène carbohydrate 19-9 (CA 19-9) pour le cancer du pancréas, du foie, de la vésicule biliaire ou du poumon ;
  • antigène carcinoembryonnaire (ACE) pour le cancer colorectal ;
  • antigène prostatique spécifique (APS) pour le cancer de la prostate.

Les résultats obtenus avec les prélèvements sanguins doivent être associés à d’autres tests pour diagnostiquer un cancer ou une tumeur avec certitude : scanner, imagerie médicale, biopsie, oncogénétique, etc.

La biopsie liquide : une technique révolutionnaire

Une équipe de chercheurs de l’établissement John Hopkins a pu mettre au point un test sanguin révolutionnaire. Il permet de déceler de manière précoce la présence de 5 cancers les plus fréquents dans le corps. Il s’agit des cancers du foie, de l’œsophage, de l’estomac, du poumon et du cancer colorectal.
Même si d’autres tests doivent encore peaufiner ce premier résultat, cette étude ouvre la voie vers un nouvel outil permettant de détecter un cancer très tôt avant l’apparition de symptômes. D’autant plus que si la prise en charge est précoce, les chances de guérison sont plus élevées.
SOURCES :
https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-101/cancer-research/screening-and-finding-cancer-early/?region=nb
https://www.sciencemag.org/news/2018/01/liquid-biopsy-promises-early-detection-cancer