Tout connaitre sur le prélèvement urétral

Facebook
Twitter
LinkedIn

Le prélèvement urétral est recommandé chez l’homme en cas de suspicion d’urétrite ou de maladie sexuellement transmissible – MST. Il est réalisé dans un laboratoire d’analyse médicale au réveil et sous certaines conditions. Ci-après tout ce que vous devez savoir sur cet examen clinique.

Qu’est-ce qu’un prélèvement urétral ?

C’est un examen médical qui consiste à :

  • introduire un écouvillon sur 2 centimètres dans le canal urétral du patient en cas d’écoulement ;
  • recueillir son premier jet d’urine matinal s’il n’y a pas d’écoulement urétral.

Ce prélèvement mettra en évidence la présence des germes responsables des infections ou des maladies sexuellement transmissibles – MST les plus fréquentes : Chlamydiae tracomatis, Trichomonas vaginalis, Gonocoque ou Mycoplasma.

Quand réaliser un prélèvement urétral ?

Cet examen médical ne sera prescrit qu’en présence de :

  • rougeurs ou lésions ;
  • démangeaisons au niveau du gland ;
  • brulures en cas de miction ;
  • écoulement urétral.

Comment réussir le prélèvement ?

Pour que le résultat du prélèvement urétral soit fiable, il doit être réalisé dans un laboratoire de biologie médicale. Ci-après les conditions requises :

  • pas de traitement antibiotique 72 heures avant le prélèvement ;
  • ne plus uriner 2 heures avant le prélèvement ;
  • faire une simple toilette intime avec de l’eau mais pas de savon le jour J.

Comment lire les résultats ?

Les résultats donnés par le prélèvement mettront en évidence l’existence des germes dépistés ainsi que leur importance. Ils faciliteront la mise en place d’un protocole de soins efficace par le médecin traitant.
SOURCES :
https://www.docteurclic.com/examen/prelevement-uretral.aspx
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9l%C3%A8vement_ur%C3%A9tral